Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Donc voilà

Un peu de tout, sur tout ou rien, selon l'humeur du jour.

AI FAIT MES RIDES

Publié le 28 Décembre 2016 par Jean Dufour

Aujourd'hui, nous fêtons les innocents.

Merci pour vos nombreux messages de sympathie !

Donc, voilà.

commentaires

LE JOUR LE PLUS LONG

Publié le 27 Décembre 2016 par Jean Dufour

L’année 2017 durera une seconde de plus en Belgique, a indiqué le Service international de la rotation terrestre et des systèmes de référence (IERS). Cette petite intervention est nécessaire afin de faire correspondre l’heure solaire et le temps atomique.
Après une nuit d'âpres négociations, les syndicats ont obtenu que cette seconde soit rémunérée au tarif de nuit, et les actionnaires d'intercommunales ont reçu la garantie que leurs jetons de présence seraient adaptés en conséquence.
Quant à ceux qui confondaient "tirer les douze coups de minuit" avec "tirer douze coups à minuit", nous leur laissons le soin de juger si ce treizième coup est plutôt une bonne ou une mauvaise nouvelle.

Donc voilà,

LE JOUR LE PLUS LONG
commentaires

LE SAINT DU JOUR

Publié le 26 Décembre 2016 par Jean Dufour

Aujourd'hui, Saint Etienne. Né au début de sa vie et mort en 33. 
Ce n'est pas du tout un hasard si l'on célèbre chaque année la fête d'Etienne entre Noël et Nouvel-An. En effet, il fut proclamé patron des réveillonneurs le jour où fut percé le secret du mystérieux manuscrit trouvé dans sa tombe par des chercheurs qui cherchaient autre chose et qui n'ont pas trouvé ce qu'ils cherchaient. Qu'à cela n'étienne, le texte, d'une grande valeur historique et théologique, à qui l'on doit une avancée manifeste dans la compréhension des écritures de l'époque, fut traduit comme ceci:

"A la tienne Etienne 
A la tienne, mon vieux! 
Sans ces garc's de femm's 
Nous serions tous des frères 
A la tienne, Etienne, 
A la tienne, mon vieux! 
Sans ces garc's de femm's 
Nous serions tous heureux!"

Ajoutons que Saint Etienne a battu Anderlecht le 8 décembre dernier par 3 buts à 2, et que grâce à cette victoire il a décroché la première place du groupe C qui lui permettra de disputer à domicile le match retour des 16e de finale de l'UEFA Europa League. Mais ça, on s'en fout.

Donc, voilà.

commentaires

NOEL AU PALAIS

Publié le 24 Décembre 2016 par Jean Dufour

Fait exceptionnel, en cette veille de Noël, le Roi s'est laissé interviewer par un gamin de 11 ans.

En exclusivité, nous avons pu obtenir l'enregistrement de l'entretien.
Question du jeune homme: 
"Sire, en ces temps bousculés, où les rapports de force sont bouleversés, où une nouvelle forme de guerre embrase la planète, où les acquis sociaux sont mis à mal, où des représentants de l'autorité se moquent des lois, où certains prennent tellement bien soin de l'argent public qu'ils jugent plus prudent de le maintenir sous leur bonne garde - je ne vous ai pas interrompu, ne m'interrompez pas ! - à l'heure où le fossé se creuse de plus en plus entre les extrêmes, il ne fait nul doute que vous ne pouvez rester indifférents aux bruits du monde qui vous parviennent à travers les murs de votre palais. J'aimerais dès lors qu'en quelques mots vous me résumassiez le bilan de votre activité durant cette année qui se termine. Soyez, Sire, concis, je vous prie."

Réponse du royal interrogé: 
"Mon garçon, cette année, la reine et moi avons fait beaucoup de choses.
Nous avons visité une usine, et c'était très intéressant. 
Nous nous sommes aussi rendus dans un hôpital, et c'était très propre. 
Nous avons rencontré des SDF et c'était très triste. 
Nous nous sommes rendus dans des lieux inondés. C'était très humide. 
Nous avons voyagé au Japon, c'était très loin. Et en Hollande. C'était très près. 
Nous avons assisté à un concert. C'était très chiant. 
Nous avons dégusté une bière artisanale. C'était très fort.
Voilà. Voilà, voilà, voilà ...
Avant de te laisser partir, je te souhaite de bien étudier afin que tu puisses plus tard choisir un métier intéressant et passionnant.
Joyeux Noël !"

Donc, voilà.

commentaires

ANNIVERSAIRE SPORTIF

Publié le 22 Décembre 2016 par Jean Dufour

Le basket-ball a 125 ans ! L'occasion de nous souvenir que ce sport est né en milieu carcéral, et se jouait au début, non point avec un ballon, mais bien avec une laitue. Les choses ont bien changé depuis, mais l'expression "panier à salade" a traversé les années et fait toujours partie de notre vocabulaire.
Lors des premières compétitions, les paniers n'étaient pas ouverts vers le bas. Ceci explique que le score du premier match fut de 1 - 0, la salade ayant terminé la rencontre au fond du panier. Un commentateur sportif de la première heure, pertinent et avisé, conclut ainsi son analyse de fin de match: "si les paniers n'avaient pas été ouverts en haut, le score aurait été de 0 - 0". On reste sans voix devant un tel esprit d'à propos.
Et à propos d'à propos, l'invention du football, un sport plus terre à terre, vint bien vite supplanter l'engouement pour le basket-ball, jugé beaucoup trop risqué. En effet, de nombreux spectateurs, et surtout spectatrices, qui suivaient les rencontres le nez en l'air, furent victimes de "mains au panier" qui rendirent les gradins bien vite infréquentables, au profit du football, ce sport noble où le fair-play et les bonnes manières règnent en maître, tant sur le terrain que dans les tribunes.
Pour info: Standard-Charleroi: 6 - 5 ! (6 fumigènes - 5 pétards).
Donc, voilà.
commentaires

CHER ONCLE THÉO,

Publié le 20 Décembre 2016 par Jean Dufour

Je ne suis pas certain que ma carte-vue d'Alep te parviendra avant Noël. Comme tu le sais, les services postaux ne sont plus ce qu'ils étaient. D'ailleurs, il n'y a plus de postes, ni de courrier, ni de facteurs.
Ici, rien de bien neuf depuis ma dernière lettre. La petite n'est plus à l'hôpital. En fait, il n'y a plus d'hôpital. Elle nous manque beaucoup.
L'aîné a arrêté l'école. Ça tombait bien, il n'y a plus d'école. Il n'est pas encore rentré, il a dû se perdre en chemin. Ou alors s'arrêter chez un ami. Pourtant il n'y a plus d'amis. Nous commençons à nous inquiéter.
Nous allons devoir reporter les projets de travaux de rénovation de la maison. Il n'y a plus qu'un mur, et il présente d'énormes fissures qu'il va falloir colmater.
Nous nous préparons à fêter Noël. Nous économisons sur la provision de dates pour nous en offrir une double ration lors du réveillon. En fait, j'écris nous, comme si le cadavre de ma femme comptait encore. C'est vrai qu'elle est toujours là. Donc, j'écris nous.
Réponds-moi bien vite ! Envoie-moi des photos de ta famille, de la fête, du sapin, et surtout... de la dinde !
Excuse mon écriture, mais cet éclat d'obus au bras droit m'oblige à utiliser la main gauche.
Remets bien mon bonjour à tous tes amis, Bart, Charles et les autres. Dis-leur que je pense bien à eux !
Joyeux Noël !

Donc, voilà,

commentaires

LA LOI DES SYRIE

Publié le 14 Décembre 2016 par Jean Dufour

Cela fait maintenant plusieurs jours que, suite au grave accident de la route dont elle a été victime, une famille de syriens est toujours bloquée dans sa voiture sur le bord de l’autoroute A307. Une équipe de secours était prête à intervenir mais son autorisation de circuler n’ayant pas été renouvelée, elle n'a pu se rendre sur les lieux du drame. Les décideurs qui décident pour nous ont proposé dès lors de faire déplacer la voiture vers une autre zone où des ambulanciers en règle de documents aurait pu secourir les victimes. Mais hélas la demande n’a pas été prise en considération, l’oblitération du courrier étant insuffisante. 
Le secrétaire d'état en charge du dossier refuse de faire une exception, au risque de voir d’autres blessés de la route réclamer des secours et engendrer un coût ingérable pour la collectivité. 
Le problème devrait se résoudre naturellement, puisque les occupants du véhicule n'ont pratiquement plus de vivres, et que le pronostic vital de l'un d'entre eux est engagé. Des riverains ont entendu crier "Alep ! Alep !" (probablement "à l'aide" ou "help"), mais il leur a été interdit d'approcher, en raison des risques d'explosion.
Heureusement, cet accident n'a pas perturbé la circulation et n'a pas entravé les déplacements liés aux achats de Noël !
Donc, voilà.

commentaires

MESSAGE D’ININTÉRÊT GÉNÉRAL

Publié le 13 Décembre 2016 par Jean Dufour

Selon une étude récente menée par des chercheurs qui cherchent, 87,65 % des messages postés sur les réseaux sociaux seraient totalement dépourvus d'intérêt.
Dernière minute: on apprend que ce pourcentage vient de passer à 87,66 %.
Donc, voilà.
commentaires

PASSAGES FLOUTÉS

Publié le 12 Décembre 2016 par Jean Dufour

En cette période festive rehaussée par la visite des deux célèbres barbus sponsorisés par les marchands de jouets, les programmes télévisuels, surtout ceux consacrés aux tout petits, si l'on peut qualifier de véritable programme ce défilé de dessins animés insipides et d'animations low-cost (NDLR: in french, low-cost = à bas coût. Exemple: "Il vaut mieux aller à Cuba à bas coût qu'à Bakou le cul bas") diffusés 24 heures sur 24 à destination des bambins insomniaques, ces programmes donc regorgent de publicités présentant jeux et jouets dans des décors mirifiques dont la magie n'est ternie que par l'apparition en bas de l'écran de l'avertissement "éléments vendus séparément", qui échappera cependant à la vigilance de ceux qu'une expression aux relents nazillards qualifie de "chères petites têtes blondes" pour désigner ces petits êtres qui ne maîtrisent point encore l'usage de la lecture. 
La trumperie est donc double: 1. la présentation est une mise en scène et 2. l'avertissement qui le confirme n'est pas accessible à ceux qui sont visés. Vous suivez ? Non, tant pis.
Imaginez dès lors la déception du moufflet (ou de la mouflette) qui a commandé un ranch de cow-boy et ne trouve dans ses souliers devant la cheminée ... qu'un morceau de clôture. Ou la fillette (ou le gamin) qui rêve de recevoir la magnifique maison de poupée full-option vue à la télé et qui découvre au matin du 25 décembre ... une petite baignoire rose. 
Quand donc cessera-t-on de prendre les mômes pour des cons ? Vous vous voyez sortir de chez votre garagiste avec ... une portière, commander un ordi et recevoir ...un clavier, vous faire livrer une pizza et vous contenter d'un des quatre fromages annoncés, répondre à une annonce de rencontres et ne voir arriver qu'une jambe (avec bas-résille, mais quand même) ...? Ou, aux élections, voter pour votre candidat préféré et ne le voir appliquer qu'une partie du programme promis ? Pure fiction que tout cela !
Nous exigeons donc que les jouets soient désormais floutés et que les gamins ne soient plus floués !
Et d'ailleurs, Saint Nicolas n'existe pas. Il est mort et c'est son fils qui le remplace !
Donc, voilà.

PASSAGES FLOUTÉS
commentaires

CAISSIÈRE, CAISSE DEMAIN

Publié le 11 Décembre 2016 par Jean Dufour

Selon une étude récente menée par des chercheurs qui cherchent, l'automobiliste navetteur belge perd 44 heures par an dans les files, à attendre dans sa caisse.
Chez Carrefour, après une première phase expérimentale, le système de file unique va se généraliser afin de diminuer la durée d'attente aux caisses.
Les décideurs qui décident pour nous songent très sérieusement à remplacer les voitures par des caddies.
Donc, voilà.
commentaires
1 2 > >>