Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Donc voilà

Un peu de tout, sur tout ou rien, selon l'humeur du jour.

CAHIER DE VACANCES

Publié le 14 Juillet 2017 par Jean Dufour

Profitons de cette trêve estivale pour continuer à nous instruire tout en nous instruisant. Youkaïdi, youkaïda !
Etudions aujourd'hui l'origine du mot Cuistax. Nous connaissons tous ces drôles de machines sur lesquelles le brave père de famille s'essouffle, entre deux Duvel, à véhiculer un joyeux équipage composé d'une épouse flemmarde pianotant sur son aïe-faune, d'un adolescent boutonneux qui n'en a rien à foutre et de la petite dernière qui voudrait bien pédaler mais à qui il manque quelques centimètres.
Le mot cuistax remontrait au temps où l'intégrisme vestimentaire régnait en maître sur nos plages, et où l'exposition du moindre centimètre carré de chair fraîche (ou pas), surtout féminine, valait à sa propriétaire d'être taxée de légèreté, voire d'une amende si un membre de la maréchaussée venait à être témoin de l'exhibition interdite. Le représentant de l'ordre se devait alors d'appliquer la taxe sur les cuisses nues, traduite en langage local par "cuisse-taxe".
Heureusement les mœurs ont évolué. Il est révolu le temps où l'anatomie féminine devait être voilée d'un bout de tissu pour la soustraire aux regards concupiscents de la gente masculine. La législation fut abolie et le mot "cuisse-taxe" tomba peu à peu en désuétude. C'est aux anciens que l'on doit d'avoir réveillé ce vocabulaire endormi, quand survint la mode des locations de vélos et autres engins à pédales sur les digues de la mer du Nord. L'utilisation de ces mécaniques provoquant chez les dames et demoiselles du flottement dans les jupettes, laissant découvrir au passage genoux, cuisses et plus si affinités, les ancêtres goguenards, l'œil pétillant toujours en alerte, regardaient passer les vacancières, et dans un vieux réflexe, criaient en rigolant: "cuisse-taxe !". Peu à peu l'expression est devenue l'appellation que l'on connait aujourd'hui et fait désormais partie du langage courant de l'estivant.
Demain, nous étudierons le mot "Syntaxe".
Donc, voilà.

CAHIER DE VACANCES
Commenter cet article