Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Donc voilà

Un peu de tout, sur tout ou rien, selon l'humeur du jour.

BUDGET WALLON

Publié le 13 Mai 2017 par Jean Dufour

Dans une chanson enregistrée en 1961 sous le titre de "La complainte des filles de joie", Georges Brassens mettait en exergue les pénibles conditions de travail de celles qui exercent le plus vieux métier du monde (encore qu'aucune preuve scientifique n'étaie aujourd'hui cette appellation, si ce n'est le porte-jarretelle en silex découvert dans la sépulture de notre ancêtre Lucy).
Mais ne boudons pas notre plaisir et écoutons tout d'abord quelques mesures de ce pertinent et musical manifeste écrit par tonton Georges : 
 "plom, plom, plom, plom, po-plom-po-plom-po-plom (bis)"
Et maintenant les premières paroles: 
"Bien que ces vaches de bourgeois (bis)
Les appell’nt des filles de joi’ (bis)
C’est pas tous les jours qu’ell’s rigolent,
Parole, parole,
C’est pas tous les jours qu’ell’s rigolent."


Depuis, rien n'a vraiment changé. Les faits divers relatent régulièrement le calvaire vécu par celles que l'on nomme pudiquement les professionnelles du sexe. Ainsi, récemment, l'une d'entre elles a témoigné, face caméra cachée, et a révélé avoir reçu la visite d'un mandataire d'une cellule d'intercommunale qui l'a payée, sans consommer !


On ne peut donc que se réjouir d'apprendre que les décideurs qui décident pour nous ont pris à bras le corps le problème de la salubrité et de la sécurité des fast-foutre wallons: le Gouvernement a débloqué cette semaine 150 millions pour restaurer les nids-de-poules !
 

Donc, voilà.

Commenter cet article